2016 a été une année très riche culturellement. Peut-être le seul secteur d’activité qui a échappé à la morosité ambiante au Faso. Au titre des évènements marquants, l’on peut placer les Trésors du Faso en bonne place, sans oublier les 10 ans de carrière de Floby et de Dez Altino. Il y a également eu des sorties d’albums et de belles chansons

"Ça va les étonner" de Will B Black et Malika la Slameuse
Une très belle chanson, entre slam et rap et un très beau clip qui aura très positivement marqué l’année 2016.

Boin Tar Zenna de frère Malkhom est la chanson de la fin d’année ; l’ex transfuge du groupe Faso Kombat n’a décidément plus rien n’a prouver. Avec ce titre Afrotrap il a su séduire au delà de la famille Hip Hop.

C’est doux doux deh de David le Combattant est peut être la chanson qui aura eu le plus de succès durant l’année écoulée. Quelque peu décriée par une certaine bienpensance, il n’en demeure pas moins que cet autre membre de Faso Kombat enchaîne les tubes à succès

Les 10 ans de carrière de Floby, l’un des porte flambeaux de la musique burkinabè, Floby a assuré une tournée nationale couronnée de succès avant l’apothéose à Ouagadougou. La célébration a été un peu entachée par l’absence de Arafat et la polémique qui s’en est suivie, mais n’empêche que cette tournée demeure un événement marquant de 2016.

Dez Altino a fêté ses 10 ans de carrière et 05 albums
Le prince National comme il se fait appeler, célébré l’événement par une tournée nationale et une grande fête kermesse et concerts en début octobre à Ouagadougou.

Face à Face Floby vs Dez Altino
Organisé par Bitel Communication, ce rendez-vous fut l’un des faits les plus marquants de 2016 au Burkina. Deux des artistes les plus talentueux réunis sur la même scène, il fallait le faire !. Bitel Communication poussera l’exploit en rééditant ce spectacle avec ces deux géants en république de Côte d’Ivoire

Concerts de Alpha Blondy
Deux concerts géants de l’un des plus grands artistes au monde à Ouaga et à Bobo Dioulasso organisés par Bizart Communication de Salfo Soré en fin septembre et début octobre, le passage du reggae man ivoirien a drainé du monde. Incontestable événement marquant de 2016 au Faso.

Les trésors du Faso du ministre Tahirou Barry
Porté à bout de bras par le jeune ministre Tahirou Barry, les "Trésors du Faso" ont permis de faire prester les artistes Burkinabè, aux quatre coins du pays. Désormais un événement majeur au Burkina qui met en lumière les talents dans des domaines divers, allant de la musique à la peinture en passant par la littérature, la restauration et la conservation du patrimoine immatériel.

Le FONY de Gérard Koala
Le Festival Ouaga New York se tient certes aux États Unis, mais il a permis de faire rayonner le Burkina culturel à travers les ambassadeurs comme Imilo lechanceux, Ali Verhutey et Smarty. Mention spéciale à Gérard Koala qui a d’ailleurs été salué par une décoration de l’État Burkinabè.

Des festivals marquants

Festival Ouaga Hip Hop amené par le rappeur du groupe K-djoba Docteur K. ou encore les récréatrales administrées par Etienne Minoungou, les festivals ont connu la participation de plein d’artistes talentueux du Burkina et d’ailleurs. L’on ne peut pas occulter la Fête de la musique à la place de la Nation qui a su répondre à toutes les attentes en matière de logistique et de programmation.

2016 a également connu le sacre de Moussa petit Sergent qui a remporté le prix RFI Talent mais aussi de l’immense comédien Burkinabè Issaka Sawadogo récompensé dans plusieurs festivals et que nous aurons la chance de suivre sur les chaines Canal plus dans la série "Caraïbes".

De nombreux événements culturels ont aussi été organisés à l’Institut français, avec des concerts live, au ptit Bazar, au One Love Café Reggae de Sam’s K le Jah et dans d’autres lieux. Sans oublier les sorties cinématographiques, des concours artistiques comme Faso Academy ou encore Faites de la Musique

Nous ne pouvons terminer cette revue non exhaustive sans parler des personnes qui ont marqué le monde de la culture

Zedess qui fait des merveilles à la tête du CENASA et dans la programmation des artistes pour le SITHO et le SIAO

Walib Bara qui est arrivé à tête du BBDA et qui révolutionne les choses en organisant par exemple la première AG de l’institution depuis belle lurette et en procédant à une levée de fonds pour les membres âgés du BBDA, sans oublier les changements de visuel.

Il y a certes eu beaucoup de ratés comme le concert de Maitre Gims, ou les annulations de concert de l’amitié, de la guerre de fesses...mais dans l’ensemble 2016 a été une année culturellement riche pour le Burkina et le ministre de la Culture Tahirou Barry a su donner le ton en assistant personnellement à plein de spectacles. Rien d’étonnant si un sondage le place en tête des personnalités préférées du gouvernement actuel.

Hermann Wendkouni Nazé
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.