Vous êtes ici : Accueil » Actulités » Société » Qui veut la peau du journaliste Mamadou Ali Compaoré ?

Qui veut la peau du journaliste Mamadou Ali Compaoré ?

D 9 janvier 2017     H 15:32     C 1 messages []


Mamadou Ali Compaoré est menacé de mort. Le journaliste qui a été anciennement directeur de la rédaction de la télévision Nationale du Burkina, a reçu un courriel, l’informant que sa tête est mise à prix. Une menace qu’il prend très au sérieux car émanant d’un ancien directeur de la Communication et de la presse ministérielle, comme le rapportent nos confrères du journal Le Soir.

Ces menaces sur la vie de Mamadou Ali Compaoré sont à prendre au sérieux car notre confrère a fait l’objet d’une tentative d’agression physique par deux jeunes hommes qui n’ont cependant pas manqué de l’injurier copieusement avec des insanités que le sérieux de notre journal nous empêche de répéter ici. N’eut été l’intervention d’une autre personne, il aurait reçu des coups. C’est juste après ces menaces le vendredi 06 janvier aux environs de 22h que notre confrère a reçu le courriel le mettant en garde.

Les nombreux détracteurs du journaliste Ali Compaoré lui reprochent ses prises de position pendant l’émission de débat sur la télévision BF1, dénommée ’Presse Echo". Ses prises de position à l’endroit du pouvoir en place seraient en cause. Ces épisodes de violences et de mise en garde succèdent à de nombreuses menaces et injures par plusieurs intervenants sur des radios FM de la place, venant probablement des militants ou sympathisants de la majorité présidentielle.

Certains seraient-ils tentés de remettre en cause la liberté de la presse dans notre pays ? La lumière sur ce qui arrivé à Ali Compaoré doit être rapidement faite afin qu’on évite le sort qui a été réservé à Norbert Zongo.

On peut ne pas approuver les idées d’autrui, mais il a le droit de les énoncer au nom de la liberté d’expression garantie par la constitution et les traités ratifiés par le Burkina. Lorsqu’il présentait une émission de débats sur la RTB, Ali Compaoré recevait des journalistes avec lesquels il ne partageait pas forcement les avis, comme Mathieu N’Do ou encore Shériff Sy, mais chacun avait le droit de dire ce qu’il pensait.

Vivement donc que la lumière soit faite sur cette affaire.


Kaceto.net

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Météo

Meteo Ouagadougou

LA NEWSLETTER

PRESSE EN LIGNE

- Lefaso.net - Burkina24.com - A.I.B - SIG - aOuaga.com - Burkina Online


PRESSE ECRITE

- Le Pays - Sidwaya - Bendré - Journal du Jeudi - L’Evènement - L’Indépendant - L’Observateur - L’Opinion - Mutations - Labor - Le Reporter - Le Quotidien


RADIOS ET TELE

- TNB - Omega FM - Ouaga FM - BF1 - Radio nationale - Radio Salankoloto - Savane FM - Groupe Horizon FM - Radio Pulsar