Deux journalistes burkinabè qui voulaient aller à l’information face à une plainte des populations sur un abattage clandestin d’ânes, ont été séquestrés par des chinois. Suite au tollé général que cela a suscité, l’ambassade de Chine Taïwan a publié ce communiqué.

Communiqué de presse de l’Ambassade de la république de Chine (Taiwan ) au Burkina Faso.
Depuis un certain temps des informations persistantes font état de l’achat massif d’ânes pour leurs peaux provoquant l’émoi de la population.
Une information circule depuis hier sur les médias et les réseaux sociaux relayant la séquestration de deux journalistes par des chinois suite à des recherches d’informations autour d’un abattoir d’ânes à Tanghin Dassouri.
L’Ambassade de la République de Chine (Taiwan) voudrait informer l’opinion publique qu’il ne s’agit en aucun cas d’opérateurs économiques ressortissants de la République de Chine (Taiwan).

Ambassade de la République de Chine (Taiwan) au Burkina Faso

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.