Sous une forte chaleur, la première édition du Coup de pédale du président du Faso s’est déroulée hier sur le bld Charle de Gaulle et a été remportée par Yacouba Yaméogo de l’ASFA-Y en 1h59mn et 53 secondes, soit une moyenne de 39, 638km/h

Hier 1er octobre, sur la ligne de départ du" Coup de pédale du président du Faso", ils étaient 122 coureurs venant de 35 clubs à s’élancer à la conquête du trophée de l’édition 2017. Le public burkinabè, amoureux de la petite reine s’est amassé sur le bld Charle de Gaulle pour vivre la compétition qui s’est déroulée sous une forte chaleur. Les cyclistes devaient boucler 79,200 km sur un critérium de 4,400 km à parcourir 18 fois. Une course remportée par Yacouba Yaméogo, sociétaire de l’ASFA-Y, qui a surclassé ses concurrents au sprint en se permettant même de couper son effort à 10 m de la ligne d’arrivée. Il a bouclé les 79 km,200km en 1h59mn 53 secondes, soit une moyenne de 39,638 km/h, devant Daniel Kabré de l’USFA , un bon chrono à 24 jours du top départ du Tour du Faso.
La course a particulièrement été animée à 9 tours de la fin, quand le jeune Doumani Paul (SIFA), élève de terminal à Bobo, a tenté une échappée après avoir remporté un sprint intermédiaire. Il creuse une petite distance avec le peloton au point de susciter des inquiétudes chez les supporters des autres clubs. Sa tentative était cependant très compromise puisque l’écart avec les poursuivants n’a jamais dépassé une minutes. Lorsque la poursuite s’est organisée, son avance a vite fondu et il a été rattrapé. L’arrivée devait donc se faire au sprint.
Le vainqueur de cette première édition du Coup de pédale du président du Faso remporte la somme de 700 000FCFA, la prime spéciale de 1 000 000FCFA offerte par le président du Faso, 100 000 en tant que plus ancien ayant bouclé les 79,200 km et le maillot jaune du vainqueur.


Organisée depuis 2004 sous la dénomination "Grand prix des engagements nationaux", la course a été rebaptisée cette année "Coup de pédale du président du Faso", et c’est le président Roch Kaboré lui-même qui a donné le top de départ. Le premier ministre Paul Kaba Thièba, le ministre des Sports Tairou Bangré et d’autres collègues assistaient à événement.
Certes, ce n’était pas le but, mais la course d’hier participe de la préparation des Etalons dans la perspective du Tour du Faso. De nombreux cyclistes dont Mathias Sorgho, Aziz Nikiéma, Salif Yerbanga sont d’ailleurs en préparation en France en vue de maintenir haut les couleurs de notre dans cette discipline où a Burkina impose son leadership sur le continent africain. Comme l’a souligné le Secrétaire permanent des Engagements nationaux et des programmes d’urgence, Boukaré Compaoré, "en 2016/2017, les Etalons cyclistes se sont imposés lors des tours cyclistes du Bénin, du Mali et du Togo, et tout récemment en République démocratique du Congo".

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.