Après les sections européennes , celle de Côte d’Ivoire réagit à la crise qui frappe l’Union pour le progrès et le changement.

La conférence de presse animée par le Président Zéphirin Diabré, au siège national du Parti, le lundi 09 octobre 2017, a permis d’apporter aux militants et à l’opinion burkinabè, l’information juste sur les remous qui ont cours à l’UPC. Nous remercions le Président et la Direction Politique de l’UPC d’avoir fait face à cette situation avec tact et fermeté.
Les tentatives de « débauchage » de députés de l’UPC par le parti présidentiel, à savoir le MPP, sont dans l’ordre des choses, puisqu’en politique, paraît-il, tous les coups sont permis. Mais il y a des valeurs que l’on ne saurait sacrifier sur l’autel des intérêts bassement ventraux et matériels. Il s’agit, entre autres, de la loyauté !
Ainsi donc, après l’échec de la tentative de modification de la loi sur le nomadisme politique, voilà cette bien curieuse initiative de groupe parlementaire distinct de l’UPC. Nos députés égarés, se croyant stratèges et plus malins que le singe, ont été pris dans leurs propres filets. Ils ont beau jeu de se justifier en se lançant dans des contorsions qui ressemblent à vouloir cacher le soleil avec un doigt… cela ne peut convaincre personne. La cohérence aurait voulu qu’ils aillent jusqu’au bout de leur logique, en démissionnant du Parti. Bien qu’étant en désaccord avec leurs arguments, ils auraient mérité notre respect.
Or, le Parti aurait le devoir de financer, avec ses modestes moyens, un candidat aux législatives et celui-ci une fois élu, n’aurait aucun compte à lui rendre, sous le prétexte spécieux et fallacieux du mandat qui serait national. Monsieur le Président et respectueux membres de la direction politique de l’UPC, nos frères égarés viennent de nous donner une bonne leçon. Nous vous prions d’adresser sérieusement cette question précise, pour éviter que le Parti ne se retrouve dans pareille situation les prochaines fois. Les députés qui ont succombé au chant des sirènes du MPP seraient bien inspirés de saisir la main tendue du Président Zéphirin Diabré. Cette main ne restera pas éternellement dans cette position.
Les militants de la Fédération UPC Côte d’Ivoire encouragent le Président Zéphirin Diabré à tenir ferme le gouvernail du Parti, à maintenir le cap, et lui renouvellent tout leur soutien, pour les futurs défis à relever.
Respectueuses salutations militantes.

Fait à Abidjan le 10 octobre 2017

Le Président de la Fédération UPC de Côte d’Ivoire
Frédéric Somda

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.