Après les deux conférences de presse, les rassemblements devant les domiciles des députés sécessionnistes, voici venu le deuxième niveau de la stratégie mise en place par
les militants de l’UPC pour "récupérer les mandats" des députés sécessionnistes : une marche sur l’assemblée nationale

Ils l’avaient annoncé : "Nous utiliserons tous les moyens pour récupérer le mandat des 13 députés qui ont trahi la volonté du peuple en complotant contre le parti qui les a soutenus pendant la campagne". Passant de la parole à l’acte, des militants de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont entamé une marche cet après-midi en direction de l’Assemblée nationale où ils comptaient lire un message à l’attention du président nationale. Et surtout exiger des 13 députés qui ont récemment quitté le groupe parlementaire UPC pour en créer un autre, tout en affirmant leur fidélité au parti du Lion. « Rendez-nous nos mandats, non aux députés corrompus", scandaient-ils dans leur marche vers l’Assemblée nationale. Ils ont toutefois été stoppés par la police à la hauteur du point Kadiogo. Là, ils improvisent un meeting pour dénoncer la "traîtrise" de leurs députés qui complotent avec le MPP, avant de les avertir pour la nième fois : "S’ils ne démissionnent pas, nous les y contraindrons".
A suivre

Georges Diao
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.