Les Etalons ont fait le boulot. Comme on en rêvait. Proprement. Ce soir, devant leur public, ils ont largement battu le Cap Vert sur le score sans appel de 4-0, un triplé de Préjuce Nacoulma et un but de Banou Diawara. Une victoire pour l’honneur, leurs chances de se qualifier étant très minces en raison d’un honteux grenouillage de la FIFA qui, dans sa diabolique imagination, a fait rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal la semaine dernière, prétextant une faute d’arbitrage qui aurait faussé le résultat du premier match perdu par le Sénégal -2-0).
Avec la victoire de ce soir, les Etalons totalisent 9 points derrière le Sénégal (14 points) l’Afrique du Sud (6 points) et le Cap Vert (4 points).
En attendant le verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS) le 1er décembre, les Burkinabè peuvent se sentir volés.
Nous y reviendrons sur la genèse et les développement d’un scandale qui éclabousse le début du mandat du nouveau président. En battant proprement le Cap Vert, les Etalons mettent la pression sur la FIFA. Le monde entier regarde la faîtière du foot mondial : soit elle s’inscrit dans l’éthique du sport en annulant la décision du bureau de qualification de la coupe du monde Russie 2018, soit elle s’enferre dans la forfaiture et le discrédit moral.

Bravo les Etalons !

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.