Quelques éléments d’analyse « Autour du karité » dans les titres de publications francophones sur le Web par notre chroniqueur, expert en Web Content Mining

« Autour du karité » dans les titres de publications francophones sur le Web : zoom sur quelques éléments d’analyse

J’ai découvert récemment qu’au Burkina Faso le karité occupait la quatrième place des recettes d’exportations après l’or, le coton et le bétail. Selon les statistiques consultées, la contribution de la filière au PIB burkinabè est de l’ordre de 30 milliards de FCFA par an, soit 0,7% par an du PIB. Par ailleurs, la collecte et la transformation des amendes de karité procureraient des revenus à près de quatre millions de femmes rurales. C’est donc une filière importante pour l’économie burkinabè. Aussi, pour dynamiser cette filière, le Burkina Faso s’est doté d’une stratégie nationale de développement durable de la filière karité 2015-2019.
Si, comme je viens de l’indiquer, la filière karité occupe une place de choix dans l’économie burkinabè, il peut être intéressant de chercher à avoir une idée de ce qui se dit « autour du karité » dans les titres de publications sur le Web. Quel est l’univers de sens associé à ce mot « karité » sur la toile mondiale ? Que peut-on en apprendre ?
Dans cet article, je me contenterai de vous livrer des résultats d’analyses d’un corpus pertinent et significatif de titres de publications sur une portion du Web mondial, celle du Web francophone de ces cinq dernières années (2013-2017).
Le tableau n°1 ci-après permet de faire quelques observations (les chiffres entre parenthèses indiquent les fréquences de co-occurrence quand le mot « karité » apparaît dans les titres de publications ici analysés) :

1. Le Burkina Faso apparaît comme étant le pays africain le plus visible quand on parle de « karité » dans les titres de publications francophones sur Internet. Suivent le Mali, le Bénin et la Côte d’Ivoire. Si on parlait en termes d’e-marketing, on dirait que le Burkina Faso, 2ème producteur mondial de karité après le Nigeria et 3ème exportateur mondial après le Nigeria et le Mali, réalise une belle performance en termes d’ « e-visibilité » (ou « visibilité numérique ») associée à la thématique du « karité » sur le Web francophone.
2. Quant à la France, elle apparaît nettement comme étant le pays européen le plus cité quand on parle du « karité » dans les publications sur le Web francophone. Il faut savoir que les principales destinations sont le Danemark, le Ghana et Singapour pour les amendes de karité ; la France, la Malaisie et les Pays-Bas pour le beurre de karité.
3. Cette dominance de la visibilité française dans les titres de publications francophones autour du karité est confortée par l’analyse des marques, sociétés et Sites Web associes. En effet, « L’Occitane », l’« Institut Karité de Paris », « Beaute-test.com » (site d’information et de partage d’avis et de commentaires sur différents produits cosmétiques), « Le Petit Marseillais », « René Furterer », pour les plus cités, sont tous français.

Cerise sur le gâteau, le tableau n°2 ci-après nous permet d’identifier et de hiérarchiser les types de produits à base de karité, les qualités et les usages associés à ces produits et leurs cibles d’application. Nul besoin de le commenter, il me semble assez explicite…

Ousmane SAWADOGO, Expert Text Mining et Web Content Mining – kaceto.net

images

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.