La dépouille de l’ancien premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères, Youssouf Ouédraogo, décédé le 17 novembre à Abidjan,est arrivée cet après-midi 4 décembre à l’aéroport international de Ouagadougou. Elle a été accueillie par les membres de sa famille, d’amis et de membres du gouvernement

Une forte délégation composée de membres de sa famille, d’amis et de personnalités politiques a accueilli aujourd’hui la dépouille de l’ancien premier ministre Youssouf Ouédraogo à l’aéroport international de Ouagadougou. Initialement prévu pour 15h, c’est finalement à 16h qu’Air Burkina qui transportait son cadavre a atterri sur le tarmac de l’aéroport. L’émotion est forte parmi ceux qui sont là, dont le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry.
La dépouille a été ensuite transportée par les pompes funèbres dans la cour de la primature où le président du Faso, Roch Kaboré et tout le gouvernement lui ont rendu un hommage national mérité. Il est 17h quant le corps de Youssouf Ouédraogo franchit la porte de la primature. L’instant est solennel ; les visages graves et pour certains, les yeux rougis par la douleur.

Invité à prendre la parole, Robert Ouédraogo, le délégué de la famille remercie le gouvernement pour l’hommage rendu à celui qui " a marqué son temps avec ses nombreuses actes posés", et que "le Burkina Faso ne n’oubliera jamais". Prenant la parole au nom du gouvernement, le premier ministre s’est dit profondément touché par la mort de son prédécesseur. "Youssouf Ouédraogo est un valeureux fils de notre pays et je m’incline respectueusement pour saluer sa mémoire. Il fait partie des Burkinabès dont le nom restera gravé dans à jamais dans notre mémoire ", a déclaré Paul Kaba Thiéba.
Pour son dévouement à la cause nationale, Youssouf Ouédraogo a été élevé à titre posthume à la dignité de la Grande croix de l’ordre national.
Les ministres et autres personnalités venues nombreux se sont inclinés tour à tour devant la dépouille de l’illustre disparu avant qu’il n’emprunte la route du repos éternel dans son village, Tikaré où il a vu le jour le 25 décembre 1952.


Économiste de formation, Youssouf Ouédraogo a occupé de hautes responsabilités nationales et panafricaines. Ministre du Plan, puis premier ministre (1992-1994) du Burkina, il a également été ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères. Il avait ensuite rejoint la Banque africaine de développement (BAD) en tant que conseiller spécial du président de l’institution financière panafricaine, d’abord délocalisée à Tunis en raison de la crise ivoirienne, puis ramenée à Abidjan.

Toutes nos condoléances à la famille et à ses proches.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.