Interpellé le 29 décembre par la gendarmerie, le colonel Auguste Barry a été ensuite déféré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) le 3 janvier, soupçonné d’être impliqué dans une tentative de déstabilisation de l’Etat.
Le parquet militaire vient enfin de rompre le silence et explique les motifs officiels pour lesquels l’ancien ministre de la Sécurité sous la Transition est sous les verrous

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.