Le Prince Albert II de Monaco est attendu dans quelques jours au Burkina où avec le couple présidentiel il inaugurera un centre polyvalent de formation et un complexe hôtelier. A quelques jours de l’événement, le ministre des Affaires étrangères jouent les éclaireurs en se rendant sur les lieux

Le prince de Monaco, Albert II séjournera du 10 au 12 janvier 2018 pour une visite entrant dans le cadre du renforcement des relations liant les deux pays. Durant son séjour, il devrait inaugurer un complexe hôtelier et un centre polyvalent de formation à Loumbila, à une quinzaine de km de Ouagadougou, financés par la Principauté pour un coût de 3,2 milliards de F CFA.
A quelques jours de son arrivée, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, ses collaborateurs ainsi que les services de protocole de la présidence, se sont rendus sur les lieux aujourd’hui 07 janvier, histoire de s’informer sur l’état d’avancement des travaux et s’assurer que l’inauguration se déroulera dans de bonnes conditions. « Ce centre est un projet exceptionnel entre deux nations ; il est né de la volonté du prince souverain de Monaco de réutiliser le pavillon qui a été construit par Monaco à l’exposition universelle de Milan en 2015 et éviter ainsi un gaspillage", a expliqué à la presse, Claude Fabbretti, directeur département international de la Croix-Rouge Monaco, précisant que "le Centre est constitué de conteneurs maritimes, tandis que la partie centrale de 1000 mètres carrés est constituée du pavillon de Monaco ».
Le Centre avait reçu un million de visiteurs entre mai et novembre 2015, et a été par la suite réhabilité avec des matériaux de qualité qui s’adaptent au climat burkinabè en termes d’isolation, de plomberie et d’électricité. Toujours selon le
directeur département international de la Croix-rouge Monaco, c’est grâce aux partenaires internationaux de Monaco, que le financement de la réhabilitation du Centre a été rendu possible.


A en croire Claude Fabbretti, le complexe disposera d’un exploitant en hôtellerie, en l’occurrence, le groupe Azalai du Mali, qui a déjà une école de formation dans le domaine, puis un volet Croix-Rouge (burkinabè, Monaco et international) qui sera une référence pour les secours dans toute la sous-région, un volet maraîchage qui permettra de former des gens en agriculture et une piscine semi-olympique, ainsi qu’un réfectoire.
La visite d’aujourd’hui a permis au comité d’organisation de faire part du chronogramme de la cérémonie d’inauguration prévue le 12 janvier. Elle sera présidée par les couples princier et présidentiel, suivie d’une visite des lieux, une démonstration en secourisme au bord de la piscine du centre faite par la Fondation de la princesse, la "Fondation Charlène", la signature du livre d’or par le président Kaboré et le prince Albert II.
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry a rassuré le comité d’organisation que les problèmes qu’il rencontre seront réglés afin que les travaux puissent aboutir avant le 12 janvier. « Je fais confiance aux différentes directions qui travaillent ici pour que les travaux puissent aboutir » a dit, le ministre, qui se réjouit que les relations nouées par le président du Faso lors de ses voyages aboutissement à des résultats concrets allant dans le sens du développement du Burkina.
Le Centre en construction est situé sur un terrain appartenant à la Croix-rouge burkinabè depuis les années 90, lequel nourrissait l’ambition d’y édifier un Centre de formation en secourisme et humanitaire.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.