La commune de Loumbila dispose depuis le 12 janvier d’un Centre polyvalent de formation, fruit de la bonne coopération ente le Burkina et la Principauté de Monaco. L’inauguration de ce joyau a eu lieu le 12 janvier par les couples présidentiel et princier

« 3,2 milliards de franc CFA », c’est ce qu’a coûté le Centre polyvalent de formation de Loumbila, financé par la Principauté de Monaco au profit du Burkina. L’inauguration de cette infrastructure a eu lieu vendredi 12 janvier à Loumbila, à une quinzaine de km de Ouagadougou, dans la province d’Oubritenga, en présence des couples princier et présidentiel, du premier ministre burkinabè, du premier-vice président de l’Assemblée nationale et de ministres du gouvernement burkinabè.
Le Centre polyvalent de formation de Loumbila est né de la rencontre entre la Croix-Rouge burkinabè qui souhaitait en disposer et de la décision de la Principauté de Monaco de réutiliser son pavillon construit à l’occasion de l’exposition universelle de milan 2015. Le projet combine économie solidaire et développement durable au profit de la Croix rouge burkinabè, résultat d’un partenariat fructueux entre les deux pays.


Selon ses constructeurs, le Centre s’étend sur une superficie de 6,5 hectare et est composé d’un pavillon central réalisé en containers R+3 comprenant un restaurant/ bar, une salle de réunion et de formation de 160 places modulables, 19 chambres, 3 suites entièrement équipées et 48 chambres bungalows entièrement équipées. Ce n’est pas tout. Le Centre dispose aussi d’une piscine, d’un centre de secours nautique aménagé, d’une piscine semi-olympique de 25x12,5m, d’un champ photovoltaïque de 56kwh, de forage hydraulique, d’une zone de maraîchage et d’une zone sportive permettant une parfaite intégration communautaire et environnementale des infrastructures.

C’est avec joie que Loumbila a accueilli cet outil à vocation sociale et économique et le maire de la commune, Paul Taryam Ilboudo, a rassuré les donateurs que la commune ne ménagera aucun effort pour que ce joyau soit utilisé à bon escient.
Le président national de la Croix-Rouge Burkina, Denis Bakyono a remercié toutes les bonnes volontés qui ont œuvré à l’aboutissement de ce projet. « Grâce à votre engagement à tous, à votre participation active, et au soutien de son Altesse de Monaco , les ressources nécessaires ont été réunies pour lancer les travaux, et nous avons vu s’élever, petit à petit les murs des différentes infrastructures qui abriteront dorénavant divers activités dont les formations au profit de l’ensemble des sociétés nationales et des partenaires des pays d’Afrique de l’Ouest, des formations en natation des élèves afin de diminuer les risques de noyades, des formations des communautés locales à des techniques de maraîchage agro écologique, à la commercialisation et au microcrédit », a-t-il déclaré.


Quant au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré par ailleurs président d’honneur de la Croix-Rouge, il considère que le Centre est le fruit emblématique de la coopération entre les sociétés nationales de la Croix-Rouge, et sera d’une grande importance au regard des difficultés que traverse le Nord du Burkina. « Si, face à la récurrence des catastrophes et des situations d’urgence dans nos pays au sud du Sahara, la responsabilité d’apporter des réponses efficaces incombe au premier chef aux gouvernements, la contribution des organisations œuvrant dans le domaine humanitaire est nécessaire et inestimable. A cet égard, je voudrais saluer le dynamisme de la Croix-Rouge », a déclaré le président du Faso. Le Prince Albert a salué les secouristes burkinabè pour les nombreux actes qu’ils posent en faveur de l’humanité et remercié les Burkinabè pour leur hospitalité, et a exprimé sa satisfaction quant à l’amitié qui lie le Burkina Faso à Monaco.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.