Une quinzaine de partis de l’opposition ivoirienne ont plaidé mercredi pour une réforme de la commission électorale avant les prochaines élections locales.

Lors d’une rencontre, l’opposition a demandé au gouvernement la mise en place d’une nouvelle Commission électorale indépendante (CEI), en charge des élections locales prévues cette année.

"L’opposition demande au gouvernement de la Côte d’Ivoire de mettre en place la nouvelle Commission électorale indépendante et le nouveau code électoral dans les meilleurs délais", a insisté le porte-parole du collectif de ces partis, Ouattara Gnonzie.

Selon lui, cette recommandation vise à assurer les conditions de régularité, de transparence, de crédibilité et de paix pour les élections municipales, régionales et sénatoriales de 2018.

"Pour être équilibrée, la commission électorale doit reposer sur la coalition au pouvoir, l’opposition et la société civile, avec à sa tête une personnalité nationale consensuelle, a renchéri pour sa part Affi N’Guessan, un autre responsable de l’opposition.

Le gouvernement ivoirien a réitéré récemment sa décision d’organiser cette année, sans autres précisions, les élections sénatoriales, municipales et régionales.

La CEI a pour sa part annoncé aux partis politiques que les municipales et régionales seront couplées.

Xinhua

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.