L’Etat tunisien va augmenter le volume de ses échanges avec les pays africains à 10% de l’ensemble de ses échanges, d’ici à 2020. C’est ce qu’a annoncé le président du Conseil d’affaires tuniso-africain, Jalloul Ayed (photo), lors du forum Tunisie-Afrique pour l’investissement et le commerce qui s’est déroulé à Tunis, les 6 et 7 février derniers.

Selon M. Ayed, les échanges entre la Tunisie et l’Afrique ne représentent que 2,4% du volume total actuel des échanges du pays. Cette situation s’explique par une difficulté d’accès au marché continental par les petites et moyennes entreprises (PME), liée notamment au manque de financement et aux défaillances par rapport à l’élaboration des études du marché africain.

A cet effet, les différents participants au forum ont préconisé, entre autres, un renforcement des fonds de financement d’investissements en Afrique et la création d’un fonds africain de garantie et de couverture financière.

Rappelons que, dans cette même logique de dynamisation des échanges tuniso-africains, Tunis avait déjà annoncé, le 5 février, le lancement de nouvelles lignes maritimes directes, pour avoir un accès régulier au marché de l’Afrique de l’Ouest. Ces lignes maritimes qui relieront les ports de Gabès et Sfax en Tunisie, et les ports de Dakar, Abidjan et Tema, dans les prochains mois, devraient permettre, à long terme, de booster le secteur du commerce international dans le pays.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.