Le vendredi 2 mars 2018, les terroristes djihadistes ont lâchement attaqué notre pays bien aimé et l’ambassade de France, endeuillant plusieurs familles et blessant beaucoup de compatriotes. Je condamne énergiquement cette terreur d’une inhumanité sans nom. Aux soldats tombés sur le champ d’honneur, que la Terre libre du Burkina Faso leur soit légère. Nous sommes certes vulnérables comme tout autre pays-cible de ces affreux illuminés. Laissons nos divisions dérisoires et mesquines vu les enjeux et, confions nos conjectures à nos concitoyens en charge de l’institution judiciaire aux fins de les tester comme hypothèses valides ou inaptes au test crucial de la crédibilité scientifique. Mais, ensemble, sonnons le sursaut national pour la sauvegarde de notre Bien commun à tous, le Burkina Faso. Parce que nous incarnons la vaillance patriotique et l’intégrité destinale. Restons soudés derrière nos autorités élues dans l’intérêt de la paix et de la concorde nationale. Ayons foi dans nos institutions de la République. Notre devoir de grandeur nous l’impose surtout face à l’adversité des malfaisants. Solidaires et unis, notre avenir est radieux !

Mamadou Djibo,
PhD Philosophy

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.