Depuis le 1er mars, OrangeMoney fait désormais payer les transferts d’argent d’un compte à un autre, suscitant la colère des consommateurs.
Voici la réponse de l’ARCEP à ceux qui l’interpellent et lui demandent d’agir contre la nouvelle tarification

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) informe le public que les services financiers mobiles (mobile money) offerts par les opérateurs de téléphonie mobile sont commercialisés sur la base d’un agrément délivré par les autorités de régulation des marchés financiers et non par l’Autorité de régulation en charge des communications électroniques.

C’est pour cette raison que les comptes « mobile money » utilisés pour les transactions financières sont totalement différents des comptes « mobiles » utilisés pour faire les appels et les connexions internet ce qui explique d’ailleurs que le processus d’ouverture d’un compte « mobile money » diffère de celui de l’acquisition d’une carte SIM bien que l’ensemble de ces comptes puissent être tous adossés à un même numéro téléphonique.

Par conséquent, au Burkina Faso, la réglementation des tarifs y référents ne relèvent pas de la compétence de l’ARCEP.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) sait compter sur la compréhension de toutes et de tous.

Le Secrétaire général,

Sibiri J. M. OUATTARA

Chevalier de l’Ordre national

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.