Hier 18 mai, la direction générale de la douane a animé une confénec de presse pour faire le bilan de l’année 2017 et a annoncé dans le meme temps les objectifs en termes de recettes à recouvrer en 2018

« Les objectifs de recettes assignés à la direction générale des douanes sont de l’ordre de 694,93 milliards, soit une progression de 15,13% par rapport aux prévisions de 2017 », a confié le directeur général de la douane, Adama Sawadogo. En termes de recouvrement, poursuit-il, « l’effort supplémentaire attendu en 2018 en sus de la performance de 2017 est 119,72 milliards ». Le DG de la douane estime que les objectifs de 2018 paraissent difficiles à atteindre surtout, lorsqu’on considère certains facteurs récurrents dont « le faible accroissement du volume des importations d’une année à l’autre ; la fiscalité douanière régie par le tarif extérieur commun (TEC) CEDEAO et la dépense fiscale de plus en plus importante ».
Pour atteindre ces objectifs, la douane est donc obligée de faire preuve d’imagination pour améliorer le niveau de recouvrement des recettes. A commencer par le renforcement de la lutte contre la fraude par la simplification et la modernisation des procédures de dédouanement.
Dans cette optique, le Conseil de direction a pris des mesures pour renforcer les contrôles afin de lutter plus efficacement contre la fraude : le déchargement systématique de certaines catégories de camions, l’annexion obligatoire de la déclaration au connaissement, la mise en place d’un bordereau électronique de suivi de cargaison (BESC) et la facture fret maritime si les incoterms sont PDU, FOB ou FAS.
Ce n’est pas tout. Adama Sawadogo et ses collaborateurs ont décidé de lister et fixer les valeurs de référence des 20 produits les plus importés au Burkina et qui alimentent les courants de fraude. Ces valeurs de référence seront intégrées dans SYDONIA aux fins de dédouanement. Il est prévu également d’interconnecter les systèmes informatiques douaniers du Togo et du Burkina au cours du premier semestre 2018. Le lancement de cette interconnexion est prévu le 28 mai 2018 à Ouagadougou.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.