Le super Galian 2018, Dabadi Zoumbara a vigoureusement rejeté jeudi, les atteintes à ’’l’éthique et à la déontologie’’, soulevées notamment par des associations de journalistes, à propos de la villa qu’il a reçue d’un promoteur immobilier privé.

Le 18 mai 2018, le journaliste Dabadi Zoumbara du quotidien privé ‘’Le Pays’’ a été sacré meilleur journaliste de l’année, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de distinction des Hommes de médias (Galian), organisée par le ministère de la Communication.

En plus d’un chèque de trois millions de FCFA, le Super Galian a reçu une villa évaluée à 14 millions de FCFA, grâce à un partenariat entre le ministère de la Communication et la société immobilière privée Abdoul Service International (ASI).

Le 28 mai 2018, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont estimé que ’’ce don pose problème, au regard de la charte d’éthique et de déontologie des journalistes du Burkina’’.

’’Le geste intervient dans un contexte de tensions autour de la gestion du foncier, avec au cœur du problème aussi, les agences immobilières’’, ont précisé les deux associations.

’’Ne jouons pas le jeu de l’autodestruction des Galian, car de bonnes volontés pourraient, en tant que partenaires potentiels, ne plus se sentir concernées par cette fête de l’excellence’’, a répliqué le 31 mai 2018 Dabadi Zoumbara, à l’occasion de la réception de sa villa, à la périphérie Est de Ouagadougou (Zagtouli).

D’après lui, ’’si polémique il devrait y avoir, elle devrait avoir lieu au moment où le ministère avait communiqué sur les innovations’’.

’’Il est tout de même curieux qu’on attende de connaître les lauréats du super Galian pour engager cette polémique’’, a ajouté M. Zoumbara.

Selon le lauréat, il y a pas de différence entre un prix offert par un ministère et celui offert par une structure privée.

’’Peut-être que si le super Galian avait été remporté par un organe public ou privé autre que Le Pays, cela n’aurait induit aucune polémique’’, a affirmé Dabadi Zoumbara.

L’administrateur général de ASI, Abdou Ouédraogo a soutenu que sa société met tout en œuvre pour offrir des maisons de qualité à des « prix vraiment très bas qui peuvent permettre à chacun d’avoir un logement ».

Il a demandé pardon à toutes les personnes offensées lors de l’exécution de ses différents chantiers.

’’Comme c’est Dieu qui est fort, qui a le contrôle (de toutes choses). Avec le mois béni (Ramadan), nous allons demander au bon Dieu de nous permettre de voir si on aura la possibilité et la force pour accompagner l’année prochaine (les Galian)’’, a promis Abdou Ouédraogo.

Agence d’Information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.