Dans une correspondance adressée au président du Faso ce jour, la Coordination syndicale des agents du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (CS-MEF) a annoncé qu’elle suspendait son mot d’ordre de sit-in du 11 au 15 juin prochain.
Un geste de bonne volonté qui pourrait ouvrir la voie à une reprise du dialogue entre les deux parties

Excellence, Monsieur le Président du Faso,

Par lettre n#2018-15/CS-MEF du 1e‘ juin 2018, la Coordination des Syndicats du Ministère en charge de l’Economie et des Finances (CS-MEF) vous a adressé un préavis de grève pour la période du 18 au 22 juin 2018 et renouvelable la semaine du 25 au 29 juin 2018 afin d’exiger du Gouvernement : – des réponses satisfaisantes aux points de revendication contenus dans la lettre du 14 mars 2018 ; – le respect des libertés syndicales et démocratiques des travailleurs du MINEFID ; – la levée des sanctions arbitraires prises contre les travailleurs notamment tous les responsables relevés de leurs postes pour fait de grève.
Par ailleurs, elle a appelé dans ce préavis les travailleurs du MINEFID à observer un mot d’ordre de sit-in couvrant la période du 11 au 15 juin 2018 de 08 heures à 14 heures afin d’appuyer les mêmes revendications. Ce préavis est la suite de la lutte que mènent les travailleurs du MINEFID depuis avril 2018. Cette lutte perdure en raison du refus du Gouvernement d’un dialogue franc et fructueux autour des revendications de la CS-MEF. En effet, après que le Gouvernement ait remis les points d’accord suite aux négociations des 28, 29 et 30 mars 2018, il s’est livré au dilatoire et à une répression sans précédent des travailleurs du MINEFID. C’est dans ce contexte de rupture unilatérale de dialogue par le Gouvernement que le Médiateur du Faso s’est autosaisi de la question. Trois (03) séances de travail ont eu lieu entre cette Institution et la CS-MEF. La dernière tenue le 05 juin 2018 devait réunir autour d’une même table la CS-MEF, le Médiateur du Faso et le Gouvernement qui devait être représenté par les Ministres en charge respectivement des finances et de la fonction publique. Malheureusement, ces deux (02) Ministres ont tout simplement boycotté la rencontre laissant ainsi seul le Médiateur échanger avec la CS-MEF. Lors de ces échanges, madame Saran SEREME /SERE a toujours demandé à la CS-MEF de suspendre son mot d’ordre afin de lui permettre de mener sa médiation. En réponse, la CS-MEF à chaque reprise a conditionné toute suspension ou levée du mot d’ordre de lutte à une résolution satisfaisante des préoccupations des travailleurs par le Gouvernement.
Par la présente, nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que suite à une Assemblée tenue ce jour 08 juin 2018, que la CS-MEF suspend le mot d’ordre de sit-in du 11 au 15 juin 2018 afin d’une part de répondre à la doléance du Médiateur du Faso et d’autre part de réaffirmer notre disposition au dialogue. Il convient de souligner que le mot d’ordre de grève du 18 au 22 juin 2018 renouvelable du 24 au 29 juin 2018 reste maintenu et son sort dépendra de la position du Gouvernement. —– Excellence, Monsieur le Président du Faso, la CS-MEF sait compter sur votre disponibilité à promouvoir la paix sociale et vous prie de bien vouloir agréer l’expression de sa haute considération.

CS-MEF

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.