Le collectif ’’Tous unis pour un Burkina apaisé’’ (TOUBA, société civile) a qualifié jeudi, les syndicats des Finances de néo-RSP (défunt Régiment de Sécurité Présidentielle), voulant par leurs grèves répétitives, ’’orchestrer un putsch économique contre le peuple burkinabè’’.

’’En ce qui concerne particulièrement les grèves au ministère des Finances et du Développement, TOUBA refuse la rapacité, la voracité et la confiscation des recettes de l’Etat par une poignée de petits bourgeois avides du luxe’’, a affirmé le coordonnateur général du collectif TOUBA, Richard Silga.

M. Silga s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse sur la situation nationale, marquée par des grèves tous azimuts dont celle depuis plusieurs semaines, des agents du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID).

Pour lui, les syndicats du MINEFID se sont constitués en un néo-Régiment de sécurité présidentielle(RSP), voulant ’’orchestrer un putsch économique contre le peuple dans un contexte d’insécurités alimentaire et physique’’.

Rappelons que le RSP a été dissout en septembre 2015, après avoir renversé temporairement les autorités de la Transition (nov.2014-déc.2015), mise en place suite à la démission forcée du président Blaise Compaoré, en octobre 2014.

Le collectif ’’Tous unis pour un Burkina apaisé’’ (TOUBA, société civile) dit avoir recensé entre 2017 et juin 2018, plus de 70 grèves et mouvements d’humeurs dans la Fonction publique.

’’Nous suggérons que ceux qui estiment qu’au sein de la Fonction publique, les conditions ne sont pas réunies pour leur épanouissement, rendent service au Burkina Faso, en démissionnant pour une autre destination pour faire valoir leurs compétences’’, a martelé Richard Silga.

M. Silga a invité ’’le gouvernement burkinabè à prendre ses responsabilités pour éviter que les syndicats du ministère en charge de l’Economie et des Finances ne prennent en otage l’économie du Burkina Faso’’.

Le collectif TOUBA a souhaité que le gouvernement veille à la bonne répartition et au contrôle de la destination des vivres, pour soulager les nécessiteux en cette période de crise alimentaire.

Il a également félicité la capacité d’anticipation des Forces de défense et de sécurité (FDS) pour avoir neutraliser un groupe terroriste, le 22 mai 2018 à Rayango (Ouagadougou).

Agence d’Information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.