Maintes fois interpellée par les populations de l’arrondissement 1, notamment les riverains du canal du Mogho Naba pour des cas d’inondation et d’odeurs nauséabondes, l’autorité municipale a organisé ce samedi 07 juillet 2018 le curage des caniveaux bouchés et l’enlèvement de la décharge d’ordures jouxtant le canal. L’opération soutenue par le ministère des infrastructures a été conduite par le premier adjoint au maire, Moussa BELEM. 

La saison des pluies s’installe progressivement avec son corollaire d’inondation dans la ville de Ouagadougou. Les populations de certaines localités devront encore faire face aux intempéries. Pour parer à toute éventualité, le Conseil municipal de la commune de Ouagadougou a pris les devants en procédant aux travaux de curage des caniveaux bouchés. En ce début de saison des pluies, les riverains du canal du Mogho Naba doivent faire face à deux difficultés : les odeurs nauséabondes provenant d’une décharge d’ordures ménagères située à deux pas du canal et les inondations pendant les pluies.


Après une pluie, l’eau a du mal à couler parce que tous les caniveaux sont bouchés. En plus de cela, les riverains sont indisposées par les décharges sauvages d’ordures ménagères de l’autre côté du canal. « Les ordures stockées nous envahissent après le vent, nous recevons les ordures de plusieurs quartiers », se plaint Prosper Ouédraogo. Lui et les autres riverains souhaitent vivement la construction d’une clôture pour la décharge d’ordures.
Ce geste de la municipalité réjouit à plus d’un titre ces populations qui ne savent plus à quel saint se vouer dès qu’il y a un déluge sur la capitale. « Nos caniveaux sont bouchés, il y a des odeurs qui nous envahissent régulièrement » confie Saidou OUEDRAOGO un autre riverain qui profite de l’occasion pour mettre les populations devant leurs responsabilités en les appelant à changer de comportement en évitant de jeter les ordures dans les caniveaux.

"Pour éviter les inondations dans la ville de Ouagadougou, nos services techniques ont investigué et proposé des solutions. Nous avons voulu commencer par cette zone", soutient le 1er Adjoint au maire de la commune de Ouagadougou Moussa Belem. « Depuis que nous sommes arrivés à la tête du Conseil municipal, nous avons constaté que cette zone est régulièrement inondée pendant la saison des pluies ; les populations nous interpellent régulièrement. Si vous regardez, les caniveaux sont effectivement bouchés. Ils ont été curés il y a longtemps », poursuit-il.

Pour les riverains, le travail ne doit pas se limiter à cette zone, mais souhaitent que le curage remonte jusqu’au niveau des barrages 2 et 3 afin qu’ils soient à l’abri des inondations pour plusieurs années. A cette requête, le 1er adjoint au Moussa Belem estime que la concertation va se poursuivre pour l’identification de tous les problèmes. Par ailleurs, ce travail ne peut se faire sans l’adhésion des populations ; il n’a donc pas manqué de demander une participation citoyenne. "Ces caniveaux bouchés, c’est aussi l’œuvre de l’homme. Et s’il est vrai qu’il faut des caniveaux pour les voiries, il faut aussi les entretenir " a-t-il ajouté.

Félix Ouédraogo
Direction de la communication de la commune de Ouagadougou

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.