Du 24 juillet au 26 juillet se tient à l’Institut de formation ouverte et à distance (IFOAD) la première Conférence internationale sur "les villes et communauté intelligentes" organisée par l’université de Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo à travers l’Institut burkinabè des arts et métiers (IBAM). La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu hier matin était placée sous la présidence du Pr Alkassoum Maiga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et parrainée par le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé.

Cette conférence réunit des conférenciers burkinabè et des étrangers venus du Canada, de la France, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Bénin dont les responsables scientifiques de la conférence, le professeur Paul Fortier de l’université Laval à Québec et le président de la conférence, le Pr Francois Coallier de l’école de technologie supérieure de Montréal, etc.
Une thématique relative aux « villes et aux communautés intelligentes », c’est ce sur quoi la présente conférence portera durant ces trois jours (24 au 26 juillet).
« Le concept ville intelligente désigne une ville utilisant les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité des services urbains et pour en réduire les coûts. La ville intelligente a pour ambition de concilier les piliers sociaux, culturelles et environnementaux à travers une approche systémique pour une gouvernance participative et une gestion optimisée des ressources naturelles. La finalité de tout ceci est permettre à la ville de faire face aux besoins de citoyens, des entreprises et des citoyens » a signifié le maire de la ville de Ouagadougou", a indiqué le maire de la commune de Ouagadougou.


Pour lui les TIC apparaissent en effet comme la passerelle permettant d’impulser le développement de nos villes, d’où l’intérêt de capitaliser les innovations technologiques pour les intégrer aux initiatives telles que les pôles de compétitivité, les technopoles, etc. Lesquels interviennent de façon essentielle dans les efforts de réduction des inégalités d’accès à l’information, à la connaissance, d’améliorer les services et de faciliter le processus de décision.


Parlant au nom du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alou Keita a indiqué que l’un des objectifs de l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo est sa contribution au développement économique, social et culturel du pays et qu’à ce titre, "elle doit s’impliquer à tous les niveaux pouvant contribuer au développement du pays et cela passe par la recherche scientifique appliquée aux réalités de nos sociétés et surtout à la vulgarisation des résultats ».
Puis de poursuivre : « les problèmes posés dans nos villes seront transformés en projet de recherche bien coordonnés par des accords de partenariat entre l’université et les villes. Cette conférence s’inscrit dans l’ouverture de notre université vers des problèmes posés par nos sociétés. Les chercheurs invités à cette conférence partageront leurs expériences et exposeront les résultats de leurs recherches dans le domaine « des villes et communautés intelligentes » pour inspirer les modèles de villes intelligentes en contexte africain ».

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.