Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré quitte Ouagadougou cet après-midi pour Yamoussoukro où il prendra part, à la tête d’une importante délégation, à la septième Conférence au Sommet des chefs d’Etat du Traité d’Amitié et de Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Le président du Faso et son homologue ivoirien examineront, avec leurs
délégations composées des chefs de gouvernement, de ministres et
d’experts, l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations
issues de la 7ème Conférence au Sommet du TAC.
Entre autres sujets à l’ordre du jour de cette conférence, la construction
de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer
Abidjan-Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao,
l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en énergie électrique et en
hydrocarbures à partir de la Côte d’Ivoire, la facilitation du commerce,
du transit et du transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou, la mise en
place du Fonds pour la jeunesse et de celui dédié à la femme et à la jeune
fille.
Ce 7ème Sommet du TAC sera marqué, entre autres, par la remise des fonds aux
jeunes lauréats des concours qui ont été lancés de part et d’autre. Les
fonds sont dotés d’une enveloppe de 200 millions de FCFA, soit 100 millions
pour chaque pays. L’agenda de cette session du TAC comprend également la
tenue du premier forum des hommes d’affaires ivoiriens et burkinabè.
Les travaux de la septième édition du TAC se déroulent en trois étapes :
- la réunion des experts, tenue les 23 et 24 juillet 2018 autour des points
inscrits à l’ordre du jour de la conférence ;
- le Conseil conjoint de Gouvernement, qui se tient le 26 juillet 2018 et
co-présidé par les Premiers ministres, Amadou Gon COULIBALY de la Côte
d’Ivoire et Paul Kaba THIEBA du Burkina Faso ;
- la Conférence au Sommet, co-présidée par les Présidents Alassane
OUATTARA et Roch Marc Christian KABORE, se tient le 27 juillet 2018 à
Yamoussoukro.
Signé à Ouagadougou le 29 juillet 2008, par les chefs d’Etat des deux
pays, le Traité d’Amitié et de Coopération est un symbole de la
coopération et de la fraternité entre la Côte d’Ivoire et le Burkina
Faso. C’est une véritable instance de décision politique pour l’action
commune des deux Gouvernements, qui œuvre au rapprochement des peuples,
suscitant des initiatives concrètes et opérationnelles à vocation
bilatérale, sous régionale et africaine.
A la tête de l’Etat depuis novembre 2015, le président burkinabè Roch
Marc Christian Kaboré s’emploie à promouvoir des relations de partenariat
et de coopération, propices au développement de son pays. Il ambitionne
également mieux impliquer sa diaspora dans la construction nationale, et
celle présente en Côte d’Ivoire est à ce jour la plus importante de par
le monde.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.