Le nouveau président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Mathias Tankoano a été officiellement installé jeudi dans ses fonctions.
« Nous tenons à témoigner notre gratitude à Désiré Comboïgo, Président par intérim du CSC et à toute son équipe pour le travail abattu dans des conditions qui ont été particulièrement difficiles », a indiqué M. Tankoano.
Il dit compter sur le soutien de ses collaborateurs pour l’atteinte des objectifs de l’institution en vue d’« offrir aux burkinabè une presse libre et responsable ».
Au regard de la situation actuelle au sein de la structure, le nouveau président a lancé un appel au dialogue et à la concertation à l’endroit de ses collaborateurs dans le but de relever les défis communs.
M. Tankoano et son équipe ont en charge « la régulation du secteur de l’information et de la communication et de veiller à l’application de la législation relative à la communication au Burkina Faso ».
Le Conseil supérieur de la communication était jusqu’alors dirigé par un intérimaire depuis l’arrestation de sa présidente en septembre 2017.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.