Le président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), Albert Elisé R. Kiemdé, a indiqué mardi, que son nouveau parti entend apporter sa contribution au développement économique et social du Burkina Faso.

Selon le président du nouveau parti Albert Elisé R. Kiemdé, des citoyens de toutes obédiences et tendances politiques confondues, ont décidé de créer un parti politique autour d’un idéal : la république d’abord afin de répondre aux attentes des populations.

De son avis, le parti qui vient de naître entend apporter sa contribution à la réflexion, au débat d’idées et à la mise en œuvre d’un programme qui vise à la relance économique et social du pays.

M. Kiemdé s’exprimait mardi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse lors de laquelle il a présenté sa formation politique à l’opinion nationale et internationale.

Albert Elisé R. Kiemdé a expliqué que l’URD, parti social-démocrate, ambitionne également de créer une société de liberté et de justice qui aura pour fondement le travail.

« Pour y parvenir, les militants et les sympathisants du parti, libérés de toutes formes d’oppressions et de terreurs, devront s’accorder sur un seul principe, une seule méthode de travail : la démocratie », a-t-il ajouté

Créé en juillet 2018, l’URD fort d’un bureau de 14 membres, vient porter le nombre de partis politique à 149 au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.