Message de l’UNAPES-B (Union nationale des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina) pour la rentrée scolaire 2018-2019

A l’orée de la nouvelle année scolaire et académique 2018-2019, l’UNAPES-B adresse ce message de circonstance à tous les apprenants de la maternelle au supérieur (écoliers, élèves, étudiants), à l’ensemble du personnel éducatif, aux parents des apprenants et aux décideurs ainsi qu’aux partenaires du système éducatif burkinabè.

Il convient avant tout de réitérer la reconnaissance des parents d’élèves et d’étudiants pour les efforts et sacrifices consentis à tous les niveaux qui ont permis de sauver l’année scolaire écoulée. En dépit de la grève qui a duré plusieurs mois, les résultats obtenus au primaire, au secondaire et au supérieur sont du même niveau comparativement à ceux de l’année scolaire 2016/2017.
-  Au CEPE : 240 083 / 370 407 (64,82%)
-  Au BEPC : 131 212 / 305 543 (42,94%)
-  Au BAC : 38 324 / 93 711 (40,90%)
Le regroupement a donné les résultats suivant pour les différents examens :

Sahel
CEPE : 1643/2498 (65,77%) BEPC : 692/1614 (42,87%) 132/378
(34,92%)

Nord
CEPE : 202/371 (54,45%) BEPC : 52/122 (42,62%)

Nord/Sahel
BAC : 132/378 (34,92%)

Le consensus qui a prévalu à cette fin démontre que la situation de notre système éducatif qui est très complexe aujourd’hui n’est pas sans solution. Nous devrions donc nous atteler à rechercher les voies et moyens qui feront de l’école le pilier du développement harmonieux et durable de notre pays.

A l’issue des vacances, temps de repos bien mérité, de loisirs ou de changement d’activités, et en cette période de rentrée, l’UNAPES-B exhorte tous les acteurs de l’éducation, à entrer dans la nouvelle année 2018-2019 avec détermination, courage et persévérance dans le travail, avec une vive conscience de la responsabilité et dans un esprit d’étroite collaboration et de dialogue franc, toute chose indispensable au succès. Tirant leçon des difficultés rencontrées l’année dernière par notre système éducatif, l’UNAPES-B en appelle à une confiance renouvelée entre tous les acteurs et partenaires de l’éducation. Il est impératif de réapprendre à se faire mutuellement confiance. Renouveler la confiance, c’est emprunter le chemin du dialogue constructif permettant de prévenir les crises ou de les résoudre. Rétablir la confiance, c’est aussi exprimer le désir commun à tous les acteurs et partenaires, de rechercher par-dessus tout, le bien ultime et l’avenir radieux de nos enfants.
Dans ce sens, nous adressons ces vibrants appels :

1. Aux apprenants (écoliers, élèves, étudiants) : vos parents vous expriment tout leur amour en s’investissant pour vous offrir une bonne éducation. En retour, ils attendent de vous la confiance, la discipline, le goût de l’effort, du travail bien fait et le sens du devoir citoyen. Soyez des apprenants qui brillent par leur bonne conduite et leur discipline, caractéristique principale de l’élève (disciple). Votre avenir dépend en grande partie de vous. Ne vous laisser pas distraire.Vos parents vous font confiance, à vous de mériter cette confiance.

2. Aux parents d’élèves et d’étudiants : premiers responsables de l’éducation de vos enfants qui commence en famille et se prolonge à l’école, c’est à vous qu’incombent l’impérieux devoir de pourvoir à leurs besoins matériels, mais aussi la lourde responsabilité de suivre de près leur scolarité. Vos enfants ont besoin d’être accompagnés et soutenus dans leurs études. Tâchez donc de vérifier leur présence effective en classe et prêtez attention à l’évolution de leur comportement et à leurs fréquentations. Faites-leur confiance, mais n’oubliez pas que« la confiance n’exclut pas le contrôle. »

3. Au personnel éducatif (enseignants, encadreurs, administrations scolaires) : jouez efficacement votre rôle de formateurs, en partageant avec compétence, conscience professionnelle et dévouement, votre science par l’instruction, et prenant le relai des parents, en transmettant des valeurs et votre savoir-être : mieux que quiconque, vous savez que « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne » (Victor HUGO) ; mais cet homme sera façonné selon le modèle qui lui est le plus accessible, à savoir le maître. Soyez donc des modèles pour nos enfants, et vous serez fiers de retrouver dans leur réussite votre propre marque.

4. Aux Autorités administratives, aux décideurs tant au niveau national qu’au niveau des collectivités territoriales, vous avez la charge d’organiser, de gérer notre système éducatif et de veiller à sa qualité. Tout en saluant vos efforts, l’UNAPES-B vous encourage à en faire davantage pour une éducation de qualité. Œuvrez donc sans relâche à améliorer les conditions de travail dans les milieux éducatifs, préservez le sens du dialogue afin que plus jamais dans notre pays une année scolaire ne soit compromise par une crise quelconque. Eut égard au contexte actuel, l’UNAPES-B invite l’Etat à qui elle redit sa confiance, à prendre les mesures préventives nécessaires en vue de la quiétude et de la sécurité des milieux scolaires.

Pour finir, l’UNAPES-B souhaite à tous les apprenants, à tous les acteurs et partenaires de l’éducation, une année scolaire et académique couronnée de succès. Puisse cette nouvelle année, porteuse d’espérance, permettre à notre système éducatif de progresser dans la recherche des solutions qui lui assureront une plus grande crédibilité au plan national et international.. Que les bénédictions du Tout-Puissant fécondent les efforts de tous les acteurs et partenaires de l’éducation. Bonne année 2018-2019. Bon courage et plein succès à tous.

Pour l’UNAPES-B,
Son Président.
Hector Ardent Raphaël OUEDRAOGO
Chevalier de l’Ordre National
Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.