La campagne panafricaine "Pour des villes africaines sans enfants en situations de rue", a été lancée officiellement samedi à Marrakech, lors de la cérémonie de clôture des travaux du 8è Sommet Africités, qui a eu lieu du 20 au 24 novembre.

Cette initiative, lancée avec l’appui de l’UNICEF, vise à traiter une problématique africaine partagée, celle de la vulnérabilité et de la précarité de résilience des enfants et à mobiliser les responsables gouvernementaux et élus africains à partir de la base et selon une approche décentralisée sur la nécessité de protéger l’enfance.

La campagne panafricaine "Pour des villes africaines sans enfants en situations de rue" est une initiative continentale qui met l’enfance au cœur de la politique urbaine du continent et s’inscrit dans l’agenda universel des objectifs du développement durable (ODD 2030).

S’exprimant à cette occasion, le représentant de l’UNICEF, chargé de l’Afrique du Nord, Geert Cappelaerem a souligné que cette campagne panafricaine "marque un nouveau jalon dans le processus de protection de l’enfance en Afrique".

Cette initiative, qui profitera à l’ensemble du continent africain, est de nature à renforcer et à réinventer les réponses existantes en termes de protection de l’enfance et les inscrire dans un cadre de gouvernance territoriale concerté, coordonné et convergent, a-t-il affirmé.

Pour sa part, la présidente du Réseau des Femmes élues locales d’Afrique (REFELA), Célestine Ketcha Courtes a souligné que plus de 30 millions d’enfants dans la rue en Afrique est un chiffre très inquiétant pour un continent reconnu pour sa solidarité légendaire. "Tous les enfants sont nos enfants ils ne sont pas invisibles", a-t-elle assuré.

Dans un message adressé au participants, le roi Mohammed VI a fait savoir que sur les 120 millions d’enfants des rues dans le monde, il en est plus de 30 millions qui survivent dans le continent africain, un enfant des rues sur 4 est donc Africain, a indiqué le roi, affirmant que "ce chiffre n’est pas seulement accablant, il est aussi en contradiction avec les valeurs ancestrales de nos sociétés africaines, fondées sur la solidarité et la primauté de la famille".

"Comme les autres pays d’Afrique et du monde, le Maroc n’échappe malheureusement pas au défi que représente le problème des enfants sans abri", a dit le souverain, assurant qu’à travers cette campagne, "Notre ambition est de mobiliser le plus grand nombre de cités et de territoires africains, pour que soient entreprises des actions tangibles, et enclenchée une dynamique nationale et continentale concrète".

Le document, qui couronne cinq jours de débats, d’échange et de partage, a également souligné l’importance de la mise en œuvre du Nouvel Agenda Urbain 2036, qui reconnait la nécessité de doter les administrations locales et régionales de ressources et de capacités suffisantes pour s’acquitter de leur rôle dans la concrétisation des ODD, notamment en leur donnant une plus grande capacité de gestion du foncier et des finances, la fiscalité et la planification, ainsi qu’un accès direct aux fonds et crédits internationaux pour les activités d’atténuation du changement climatique.

Les collectivités locales africaines et leurs partenaires prenant part à ce sommet se sont engagées à appuyer la mise en œuvre des agendas de développement continentaux et mondiaux pour une Afrique prospère et en paix.

En outre, ils ont fait part de leur appui à l’Accord de Paris sur les changements climatiques, ainsi qu’à l’Agenda 2063 de l’UA, avec la vision "Une Afrique intégrée, prospère et en paix", fournissant un cadre stratégique pour la transformation socio-économique du continent au cours des 50 prochaines années.

Ils ont ainsi pris l’engagement à "partager une aspiration commune à transformer les villes et les territoires africains en des lieux où chaque citoyen vivra confortablement, pacifiquement et en sécurité" et à renforcer le réseau des femmes africaines élues localement aux niveaux régional et national, tout en soulignant que la transition vers des villes et des territoires durables "n’est pas une option, mais un impératif".

Près de 7.000 participants ont pris part à cette grande messe panafricaine, tenue sous le thème "La transition vers les villes et territoires durables : le rôle des collectivités territoriales d’Afrique".

La 9ème édition du Sommet international des villes et collectivités territoriales d’Afrique (Africités) se tiendra en 2021 à Kisumu, au Kenya.

Xinhua

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.