Vendredi dernier, la photo de Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) était à la Une de deux quotidiens : l’Observateur Paalga et "Le Pays". Une soixantaine de citoyens burkinabé éparpillés aux quatre coins du monde y avaient publié une tribune invitant l’ancien premier ministre et ancien président de la Commission de la CEDEAO à présenter sa candidature à la présidentielle de 2020.
L’intéressé bien entendu n’a pas encore eu le temps de répondre à cette sollicitation qui se veut citoyenne, mais on se doute bien que le texte n’a pas été publié à son insu, voire sans son aval. Dans l’hypothèse où sa réponse est positive, KDO pourra solliciter le suffrage des Burkinabè soit en candidat indépendant, soit par le canal d’un parti politique.
S’il décide de s’aligner sur le starting-blocks en indépendant, il aura la liberté de contrôler son agenda et choisir parmi ses partisans, ceux qu’il estiment capables de porter efficacement sa parole aux quatre coins du pays.
En revanche, s’il opte de porter les couleurs d’un parti politique, par exemple celles du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), il lui faudra surmonter les nombreux obstacles qui se présenteront sur sa route. Hier, au cours de l’émission Presse Echos diffusée sur BF1, l’auteur de ces lignes s’était demandé si KDO avait officiellement adhéré au parti de l’ancien président Blaise Compaoré. A t-il sa carte de militant ? Oui, a répondu notre confrère Issaka Lingani, très introduit dans le parti. "Il est membre du bureau politique depuis plusieurs années et tant qu’il n’a pas démissionné ou ait été exclu, il en demeure membre" a t-il expliqué.
Hier dans l’après-midi, un coup de fil d’un cadre du CDP vient semer le doute sur la qualité de militant de KDO. "Il faut savoir une chose, sept mois après le congrès, la liste du bureau politique n’est toujours pas bouclée. Dans les tractations, des gens ont insisté pour inscrire le nom d’un certain Désiré K. Ouédraogo, qui serait inspecteur du secondaire dans le Sanmatenga, mais on ne sait qui il est réellement", explique notre interlocuteur. "On se demande donc si le K, c’est Kadré, Kader, Karim, ou Kourita, mais c’est à lui de clarifier sa situation et sortir du flou", poursuit-il, avant de
conclure : "C’est un préalable non négociable s’il veut porter les couleurs du CDP".

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.