Au Burkina Faso, la production de coton pour la campagne agricole 2018 enregistre une baisse. Pour une prévision estimée à 500.000 tonnes, c’est finalement 400.000 tonnes qui sont attendues pour cette campagne.

La direction générale de la Société des Fibres et Textiles(SOFITEX), a annoncé cette baisse courant mi-novembre 2018 par voie de presse. Une situation contraire à la tendance générale de la production agricole du Burkina, marquée par de bonnes récoltes vivrières, en raison de la forte pluviométrie de 2018.

Le déficit dans la production cotonnière au Burkina, s’expliquerait entre autres, par le boycott de cette culture de rente, suite à des conflits en partisans et anti-coton OGM, que de nombreux paysans ont abandonné pour le coton biologique.

En plus, des agriculteurs déplorent la cherté d’intrants agricoles (engrais, pesticides), qui amenuisent leurs bénéfices dans la culture du coton.

Le coton a perdu la première place de produit d’exportation du Burkina au profit de l’or et tend à être supplanté par le sésame qui occupait le 3è rang au plan national et le 6è à l’international.

Laborpresse.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.