Le gouvernement burkinabè a annoncé mardi soir, la baisse du prix du litre d’essence de 20 FCFA, celui du gasoil de 30 FCFA et celui du pétrole à 83 FCFA.

« Le prix du super 91 (essence) passe de 677 FCFA à 657 FCFA le litre. Le prix du gasoil passe de 601 FCFA à 571 FCFA le litre, soit une baisse de 30 FCFA.
Le prix du pétrole passe de 538 FCFA le litre à 455 FCFA », a annoncé mardi soir le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, sur la télévision nationale du Burkina.

Cet acte du gouvernement vise à faire bénéficier à la population burkinabè et à l’économie nationale, « la tendance baissière » du cours du baril de pétrole, observée « ces derniers temps », a ajouté le ministre.

Suite à la hausse du prix du carburant et la polémique qu’elle avait suscitée dans l’opinion, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou avait indiqué que désormais, " nous aurons un nouveau mécanisme de fixation des prix qui se fera tous les trois mois. Cette fixation des prix fera un peu la moyenne de l’évolution du baril sur le marché international pour ne pas avoir une indexation à la pompe qui soit trop fluctuante et qui permet à l’Etat de continuer à garantir un minimum de subvention et de ne faire marquer la hausse ou la baisse que lorsqu’il ya un certain nombre de seuil atteint",
En rappel, le prix du litre d’essence et de gasoil a connu une hausse de 75 FCFA le 9 novembre 2018, suscitant l’incompréhension d’une partie de l’opinion nationale et des syndicats.

AIB/Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.