Les jeunes burkinbè ont une piège image de l’homme politique. Ils l’ont clairement dit le samedi 4 mai 2019, à l’occasion de la tenue d’un panel organisé au Centre des archives nationales, à Ouagdougou.

Les jeunes burkinabè qui sont ultra majoritaires au sein de la population, ont une image assez négative de leurs Hommes politiques. Ces derniers passent pour être ni plus ni moins que des démagogues et des malhonnêtes.
Pour les différents intervenants à la conférence publique organisée le 4 mai 2019 au Centre des archives nationales, l’expérience aurait montré que le plus souvent, les Hommes politiques de tout bord confondu, ne se souviennent des populations que lors des campagnes électorales. L’occasion rêvée pour eux de faire des paquets de promesses qui, pour l’essentiel, ne seront quasiment jamais tenues. Cette vision négative sera d’ailleurs confirmée par l’un des rares représentants de partis politiques présents dans la salle.
L’image peu reluisante de la politique et de ceux qui l’incarnent dans les faits, renforce selon les intervenants, le refus des jeunes de s’engager. Car pour eux, ce sont bien souvent les contre-valeurs et la médiocrité qui sont promues. Bref, pas vraiment de quoi se réjouir. Surtout à la veille d’une nouvelle élection présidentielle.
Notons que l’activité était organisée par un consortium de structures de jeunesse.
A travers l’association Afrique Solidarité Emploi qui en été l’initiatrice.

Juvénal Somé
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.