Au Liberia, le gouvernement de George Weah a suspendu le ministre de l’Information, Eugene Fahngon (photo). L’information vient d’être rendue publique par un communiqué officiel, diffusé il y a quelques heures.

Le gouvernement accuse Eugene Fahngon d’avoir attisé les tensions tribales. Dans une publication Facebook, celui-ci avait affirmé que la manifestation antigouvernementale, prévue pour le 7 juin, était organisée par les « Congo Libériens », autrement dit, les descendants des esclaves libérés revenus des Etats-Unis pour fonder le Liberia.

Il faut savoir que le pays a été fondé par des esclaves américains et caribéens affranchis. Malgré tout, le Liberia est principalement habité par des indigènes. Les descendants d’esclaves représentent actuellement 5% de la population.

Face aux problèmes économiques du pays, la population se crispe de plus en plus et accuse le gouvernement de ne pas trouver de solutions. Ce dernier, dans une période sensible, ne souhaite clairement pas que des déclarations comme celles de l’ancien ministre affaiblissent sa cote de popularité.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.