Des terroristes ont communiqué hier jeudi aux populations de Nasséré (25km de Kongoussi), leurs règles, centrées sur l’interdiction des boissons alcoolisées, de l’enseignement francophone et de la présence de l’administration publique.

Le jeudi 9 mai 2019 aux environs de 17h, sept terroristes à bord de motos, ont pris par surprise les populations de Nasséré, au niveau de leur marché, a raconté vendredi à l’AIB, un témoin oculaire.

Les agresseurs ont assuré aux habitants qu’ils ne leur voulaient pas de mal, avant de passer un message.

Les assaillants se sont prononcés contre la vente des boissons alcoolisées, la présence de l’administration publique, des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des groupes d’auto-défense Koglweogo.

Aussi, ils se sont opposés à l’enseignement francophone, préférant l’instruction en arabe qui offre selon eux, deux gains, à savoir la connaissance et la croyance.

Les terroristes se sont ensuite dirigés au lycée départemental de Nasséré qui était fermé. Néanmoins, ils ont soulevé les persiennes des fenêtres pour vérifier s’il y a des élèves et des enseignants.

Sur le chemin de retour, les assaillants ont fait escale dans un kiosque pour s’assurer que le gérant ne vendait pas d’alcool avant de lui communiquer les mêmes règles.

Dans le village de Bilga, les terroristes ont sermonné des jeunes qui jouaient au football, leur faisant remarquer qu’à leur âge, ils ne devaient plus s’adonner à ce jeu, surtout en période de carême.

En rappel, la province du Bam, dans la région du Centre-nord du Burkina Faso, vit depuis le début de l’année des attaques répétées contre les postes de sécurité, les écoles et les débits de boisson.

Mardi soir, un agent de santé a recouvré la liberté, après avoir été enlevé la veille à Nafo par des inconnus qui l’ont obligé à conduire une ambulance chargée de médicaments.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.