Le Burkina Faso bénéficiera d’une aide d’environ 235 millions $ de la part de la Banque mondiale. C’est ce qu’a annoncé le week-end dernier, le ministère de l’économie et des finances du pays.

Le nouveau financement sera débloqué dans le cadre de trois accords signés la semaine dernière entre les deux parties. Le premier permettra d’octroyer un appui budgétaire afin de favoriser le développement d’une croissance inclusive et de réduire les inégalités sociales. Il permettra également à l’Etat d’améliorer la mobilisation de ses ressources intérieures et de réaliser des dépenses publiques plus efficaces.

Le deuxième accord qui s’inscrit dans le domaine de la formation permettra de financer le projet de centres d’excellence africains (CEA), ainsi que la formation et la recherche appliquée dans les disciplines scientifiques, technologiques et les mathématiques. Enfin, le dernier accord permettra de mettre en œuvre le projet d’appui à l’inclusion financière au Burkina Faso (PAIF). Ce dernier a pour objectif d’accroître l’accès aux services financiers numériques et aux crédits pour les PME, les agriculteurs, les femmes et les jeunes.

Pour rappel, en juillet 2018, le groupe de la Banque mondiale avait adopté un nouveau cadre de partenariat en faveur du pays ouest-africain. S’étalant sur la période 2018-2023 pour un financement de plus de 2,2 milliards de dollars, il s’articule autour de quatre piliers : créer des emplois et stimuler la croissance, renforcer le capital humain, développer la protection sociale et améliorer la gouvernance économique, et la participation citoyenne.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.