Alors que des voix s’élèvent sur les réseaux sociaux pour dénoncer des présumées exactions contre une certaine ethnie dans le cadre de l’opération « Doofu », le chef d’Etat-major des armées, le Général Moïse Miningou a rappelé lundi, que l’armée regroupe toutes les ethnies du Burkina Faso et que ce sont uniquement des terroristes qui sont ciblés et non une ethnie.
« Nous luttons contre les terroristes et nous sommes à leur recherche. S’il se trouve que quelqu’un les renseigne ou collabore avec eux, nous le considérons aussi comme un terroriste. Sinon, contrairement à certaines voix qui s’élèvent sur les réseaux sociaux pour dénoncer des exactions contre une certaine ethnie dans le cadre de l’opération Doofu , ce sont des histoires. L’armée regroupe toutes les ethnies du Burkina Faso et ne saurait mener une action contre une ethnie dans le cadre d’une opération » a-t-il martelé.


Le patron de l’armée burkinabè a précisé que si un individu s’engage dans le terrorisme, quelle que soit son ethnie, il devra rendra des comptes.
Le Général Moïse Miningou s’exprimait devant le député Emmanuel Sawadogo dit Koti qui venait d’offrir un don aux éléments de l’opération Doofu.
Ce don est composé entre autres, de thé, de sucre, de cigarettes, de café et des canettes de boisson. Le donateur n’a pas précisé le montant.
En rappel, l’armée burkinabè a lancé il y a quelques jours, l’opération ‘’Doofu’’, après une montée des attaques terroristes dans les régions du Centre-nord, du Nord et du Sahel.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.