La nouvelle Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso Soukeyna Kane a réaffirmé mardi, la disponibilité de son institution “à accompagner résolument” le pays, malgré le contexte sécuritaire difficile.

« J’arrive dans un contexte, certes, difficile notamment les enjeux sécuritaires, mais la Banque mondiale est résolument engagée pour continuer cet accompagnement avec le gouvernement du Burkina Faso », a affirmé la nouvelle Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, la Sénégalaise Soukeyna Kane.

Mme Kane s’exprimait mardi, à l’issue d’une prise de contact avec le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré.

« Les relations que nous avons avec le gouvernement et les équipes, sont des relations qui nous ont permis d’avancer et je suis honorée et j’ai le plaisir de pouvoir continuer à travailler avec l’équipe gouvernementale pour faire face à ces défis de développement », a ajouté Soukeyna Kane.

Son prédecesseur Pierre Laporte s’est félicité du bilan de ses quatre années de gestion.

« Le bilan que je retiens après quatre ans, est que nous avons bien travaillé. Le pays a fait des progrès. On a pu doubler le portefeuille. Nous avons pu réaliser de grand projets et nous avons surtout appuyé le gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté », a-t-il expliqué.

Laporte a aussi évoqué la mise en œuvre de certains programmes, malgré la menace sécuritaire.

« Comme vous le savez le Burkina aujourd’hui fait face à des situations sécuritaires difficiles et ça ne nous a pas empêché d’intervenir dans les zones plus difficiles, plus fragiles », a-t-il indiqué.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.