Le Burkina Faso sera bientôt doté d’un point d’atterrissement virtuel (PAV) et d’un point d’échange Internet (IXP), composantes essentielles du projet national d’infrastructure de télécommunications à haut débit.

Le 6 juillet 2019, à Bobo-Dioulasso, la ministre burkinabè du Développement, de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, accompagné de Soumaïla Ouédraogo, le chargé de mission représentant le ministre de la Communication, a procédé au lancement des travaux de construction, du bâtiment qui abritera ces infrastructures de communication électronique. Le bâtiment sera logé dans l’enceinte de la cour de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT).

D’après Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, la construction du bâtiment qui jouera le rôle d’aéroport informatique traduit « la volonté du gouvernement de travailler à offrir le haut débit à la population ».

L’objectif final est le « désenclavement numérique des régions des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun », a-t-elle expliqué.

La ministre a souligné que « les communications électroniques reposent sur une infrastructure de qualité et l’option a été prise d’accélérer leur construction dans notre pays. Il s’agit à travers cette pose de première pierre de créer une sorte de port sec pour stocker la capacité Internet afin de permettre aux fournisseurs d’accès Internet (FAI) établis dans ces régions d’accéder à la capacité Internet à un coût raisonnable pour la redistribuer moins cher aux citoyens ».

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.