La police du Guatemala a arrêté jeudi 49 migrants sans papiers, qui ont affirmé être originaires de République démocratique du Congo, d’Angola et du Mali, et se diriger vers les Etats-Unis, ont déclaré les autorités.

"Les 49 personnes sont entrées sur le territoire par un passage non autorisé (à la frontière du Honduras), en violation des lois migratoires, ce pourquoi ils ont été remis aux services d’immigration", a déclaré à la presse le porte-parole de la police Jorge Aguilar.

Le responsable a indiqué que les migrants s’étaient déclarés comme citoyens de ces trois pays. Cependant, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que de nombreux Haïtiens qui transitent par l’Amérique Centrale affirment être africains par peur d’être expulsés s’ils reconnaissent venir d’Haïti.

Le 31 août, la police a secouru 57 migrants qui avaient été abandonnés dans un autobus près de la frontière du Honduras, et qui disaient être originaire du Congo et du Sénégal.

Les chiffres des services d’immigration guatémaltèques affirment que 780 Africains ont ainsi été interceptés ou secourus en 2016, contre seulement 13 en 2015.

Dans une autre opération à la frontière du Mexique (ouest du pays), la police a arrêté quatre citoyens guatémaltèques qui transportaient illégalement dans deux autobus 69 Salvadoriens et Honduriens, dont 32 mineurs.

AFP

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.