Parmi les mesures prises hier en conseil des ministres figure l’instauration de la Journée nationale de l’arbre(JNA) dont la première édition est prévue le 3 août prochain à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est.
Placée sous le thème "Arbre et éducation pour une économie verte", et présidée par le président du Faso, la JNA vise la mise en terre de 200 000 plants sur l’ensemble du territoire dont 65 000 au niveau des sites entièrement sécurisés dans les chefs-lieux des 13 régions.
Le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, qui porte le projet espère ainsi "susciter une mobilisation de toutes les couches
socio-professionnelles pour la restauration des forêts et des terres
dégradées de notre pays".
Après la deuxième édition du Salon international de l’arbre qui s’est tenue du 18 au 21 juin dernier au parc urbain Bangr-wéogo et qui a été un succès, l’instauration de la JNA est-elle le signe que les pouvoirs publics et les citoyens burkinabè ont réellement intégré la problématique environnementale dans le développement économique de leur pays ?
Il faut l’espérer d’autant que l’avancée du désert et le changement climatique hypothèquent la victoire dans le combat contre la faim et alimente les conflits communautaires autour des points d’eau.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.