A peine ouvert ce matin, le procès de l’affaire du "charbon fin" dans laquelle la société minière Iamgold Essakane SA, Bolloré, le BUMIGEB , la douane, et le ministère des Mines et des Carrières sont impliqués a été renvoyé en octobre prochain à la demande des avocats de la défense qui ont demandé du temps pour prendre connaissance du dossier.
Le ministère public les accuse d’avoir tenté de faire sortir frauduleusement de l’or contenu dans du charbon fin à destination du Canada via le port d’Abidjan. La marchandise a été interceptée par la douane de Bobo-Dioulasso fin décembre 2018.
En ce qui concerne le ministre des Mines et des carrières, seule la haute cour de justice pourrait éventuellement le juger comme le prévoit l’article 76 de la constitition.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.