Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, a déclaré mardi, à Ouagadougou que son organisation va soutenir les efforts du Burkina Faso dans la prise en charge des milliers de déplacés internes à cause du terrorisme.

Une montée de l’insécurité dans certaines parties du Burkina Faso plonge le pays dans une situation humanitaire préoccupante. Le nombre des déplacements internes au Burkina Faso a été multiplié par cinq depuis décembre 2018 avec près de 240 000 personnes connues officiellement pour avoir été contraintes d’abandonner leur maison et moyens d’existence.

L’insécurité perturbe l’agriculture et le commerce, exposant les populations à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience mardi David Beasley, selon un communiqué de la Présidence. "Nous avons eu une rencontre très fructueuse avec le président du Faso. Nous sommes venus voir comment nous pouvons apporter notre soutien au peuple burkinabè dans la situation difficile qu’il traverse", a indiqué David Beasley à sa sortie d’audience.

Pour lui, il est impérieux de mener la lutte contre l’insécurité alimentaire, dans ces moments difficiles, en vue de donner de l’espoir aux jeunes, et éviter qu’ils soient enrôlés par les terroristes.

"Nous devons travailler à ce que ces jeunes puissent manger à leur faim et avoir des emplois décents", a-t-il ajouté.

David Beasley, au cours de son séjour au Burkina Faso, se déplacera sur le terrain pour faire le constat et échanger avec les leaders politiques, les responsables coutumiers et religieux et la population, pour évaluer la situation alimentaire.

Xinhua

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.