Le président du parlement burkinabè Alassane Bala Sakandé a réaffirmé dimanche, sa volonté de « ne pas s’écarter des sillons tracés » par son prédecesseur Salifou Diallo, disparu le 19 août 2017.

« Lui succédant au perchoir le 8 septembre 2017, j’ai solennellement pris l’engagement d’inscrire mon action dans les sillons tracés par l’illustre disparu (Salifou Diallo). Je ne m’en écarterai pas », a écrit dimanche Alassane Bala Sakandé sur sa page Facebook.

Salifou Diallo est décédé le 19 août 2017 à Paris, au cours de son mandat à la tête de l’Assemblée nationale burkinabè.

Véritable stratège politique des 30 dernières années au Burkina Faso, sa brusque disparition avait suscité beaucoup d’émois.

« J’ai une pensée pieuse pour celui qui a toujours incarné les valeurs de patriotisme, de justice sociale et de courage politique à toute épreuve », a ajouté M.Sakandé.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.