Ouvert le 27 février 2018, le procès emblématique du putsch manqué du général Gilbert Diendéré de septembre 2015, vient de connaître son dénouement le lundi 2 septembre 2019.

L’UNIR/PS, toujours conforme à sa quête permanente d’une véritable justice comme aspiration fondamentale de notre peuple prend acte du verdict rendu par le tribunal militaire de Ouagadougou.
A quelques jours de la commémoration de l’an 4 de la résistance de notre peuple contre ce coup d’Etat et contre la félonie, l’UNIR/PS qui a pris activement part à cette résistance se félicite de la tenue effective du procès et des condamnations qui en résultent.
En effet, profondément attachée à la démocratie et aux valeurs républicaines, l’UNIR/PS voudrait également féliciter les autorités judiciaires ainsi que tous les acteurs de la justice qui ont œuvré au succès de ce procès historique malgré les énormes difficultés.
Le parti estime que même s’il y a eu des insuffisances, il y a lieu de considérer que l’issue de ce procès a une valeur pédagogique et s’inscrit dans le renforcement des acquis de la lutte de notre peuple et de l’ancrage démocratique.
Aussi, c’est le lieu de souligner avec force qu’au Burkina Faso la période des coups d’Etat est révolue.
C’est pourquoi, l’UNIR/PS salue la clairvoyance des plus hautes autorités du pays qui ont placé la justice au cœur de l’action gouvernementale comme tremplin d’une véritable démocratie.
Toutefois, ce procès aura révélé à la face du monde que rien n’est définitivement acquis au regard des velléités putschistes et de la nostalgie de certains revanchards de restaurer un ordre antidémocratique que l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a définitivement balayé.
L’UNIR/PS salue alors la maturité politique de notre peuple qui a placé sa confiance en la consolidation des institutions et à la lutte pour une véritable sécurisation de notre pays comme gage d’un développement durable du Burkina Faso.
L’UNIR/PS voudrait particulièrement être solidaire des familles qui ont été victimes et réitérer toute sa compassion aux familles éplorées et souhaiter prompt rétablissement à tous ceux qui sont encore dans des soins médicaux.
L’UNIR/PS exhorte l’Etat burkinabé à faire preuve de diligence dans le traitement de tous ceux qui doivent être pris en charge et à donner suite utile aux réparations pécuniaires et morales.
Avec le peuple, victoire !

Fait à Ouagadougou, le 3 septembre 2019

Le Président
Me Bénéwendé Stanislas SANKARA.

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.