Vingt-neuf (29) civils ont été tués dimanche et 6 autres blessés dans deux attaques terroristes au nord et au centre-nord du Burkina, selon le gouvernement.

Quinze (15) civils ont été tués et 6 autres blessés dimanche, suite au passage d’un camion de transport sur une mine, sur l’axe Barsalgho-Guenbila(Samentenga, Centre-nord), d’après un communiqué du gouvernement burkinabè.

Le même jour, 14 civils ont été tués et d’importants dégats matériels enregistrés, sur l’axe Dablo-Kelbo(Nord), lors d’une attaque contre un convoi de vivres pour des refugiés, indique un autre communiqué gouvernemental.

Le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou a assuré que des mesures supplementaires de sécurisation sont en cours d’exécution dans les régions du Centre-nord et du Nord.

Il a aussi affirmé que les convois d’aides humanitaires seront davantage protégés.

Le Burkina Faso essuie depuis janvier 2016, des attaques terroristes récurrentes dans plusieurs de ses provinces.

Le 19 août 2019, l’armée a perdu 24 soldats et sept autres ont été blessés à Koutougou(Nord).

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.