Le gérant d’un dépôt privé de médicaments essentiellement générique, a été enlevé mercredi matin à Sampieri (Kantchari, Tapoa, Est), par des assaillants qui lui reprochent probablement, son intervention pour la réhabilitation d’une école primaire auparavant incendiée par des terroristes.

Ce mercredi 2 octobre 2019, aux environs de 7 heures, le gérant d’un dépôt MEG privé, a été enlevé à Sampieri, village situé à 18 kilomètres de Kantchari, dans la province de la Tapoa, a appris l’AIB de sources locales.

Les mêmes sources ont informé l’AIB que les bourreaux de M. Ouoba, au nombre de cinq, ont débarqué sur trois motos.

D’autres sources établissent un parallèle entre le kidnapping et la réfection de l’école primaire de Sampieri.

En effet, l’infortuné aurait plaidé auprès de partenaires européens pour la réhabilitation de ladite école, incendiée auparavant par des individus armés.

Pour conforter cet argument, les mêmes sources ont indiqué à l’AIB que les ravisseurs de M. Ouoba ont fait un détour à cette école pour constater de visu sa réfection.

Ils n’y auraient trouvé aucun enseignant, mais c’était le sauve qui peut parmi les écoliers qui étaient présents pour la rentrée scolaire.

Sur le chemin du retour, précisément dans le village de Mantougou, l’une des motos des assaillants était à court de carburant.

Ils auraient retiré, de force, la moto d’un habitant de ce village, après l’avoir asséné de coups.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.