Les larmes des Burkinabè n’avaient pas encore séché suite à l’assassinat du député maire de Dijibo et trois de ses compagnons que les terroristes viennent à nouveau de semer la mort dans l’Est du pays. Hier, un convoi escorté par l’armée et transportant des travailleurs de l’entreprise minière canadienne SEMAFO a sauté sur une mine fait 37 morts et plus de 60 blessés. Un acte condamné par le gouvernement burkinabè et par les autorités du Canada qui affirment leur solidarité au peuple burkinabè dans cette guerre contre la barbarie terroriste

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.