Du 13 au 15 novembre 2019, s’est tenue à Koudougou une formation sur l’écriture Web au profit des journalistes des médias public et privés du Burkina. Une formation qui entre dans le cadre d’un programme de renforcement des capacités des journalistes initié par la direction générale des Médias (DGM) en partenariat avec l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication(ISTIC).

L’ouverture de cette première vague a eu lieu le 13 novembre 2019 à Koudougou en faveur des journalistes de la presse en ligne, en présence de la secrétaire générale du ministère de la communication et des relations avec le parlement, Hortense Marie Zida Marthe Zida, présidente de ladite cérémonie, et de Siri/Ouatara Sophie, directrice du développement et du suivi des médias, représentant le directeur général de Médias.
Ils sont au total 9 journalistes (sur 10 journalistes prévus) de la presse en ligne qui ont bénéficié d’un renforcement des capacités sur l’écriture Web, sous le
thème : « Ecriture Web : Fondamentaux et bonnes pratiques ».
Selon les initiateurs de cette formation, c’est en vue d’accompagner les médias publics et privés dans leur volonté accroître leurs performances et de s’adapter ainsi à un environnement en pleine mutations qu’il a été jugé bon d’initier cette formation. « Cette formation entre en droite ligne des initiatives du ministère en charge de la communication pour améliorer le professionnalisme au sein des médias à l’instar des Prix Galian, des conférences publiques ainsi que des Universités africaines de la communication de Ouagadougou dont la 11ème édition se tient du 25 au 27 novembre 2017 », a confié la secrétaire générale du ministère de la communication. Pour Siri/Ouatara Sophie, directrice du développement et du suivi des médias, le fait que cette série de formation débute par le web journalisme n’est pas un hasard. « C’est un nouveau domaine et il y a encore beaucoup de chose à faire. Les besoins de formation sont énormes », a-t-elle confié.
En ce qui concerne la formation proprement dite, c’est Abdou Zouré, journaliste consultant, par ailleurs rédacteur en chef du journal en ligne Burkina24.com qui l’a assurée. Il s’est agi de passer en revue avec les femmes et hommes de médias, les fondamentaux de l’écriture journaliste et des bonnes pratiques, les techniques rédactionnelles et le traitement de l’information sensible des médias. A l’issue de ces trois jours de formation, les journalistes présents ont reçu des attestations de participation pour avoir pris part à ce renforcement des capacités.
Au total, 70 journalistes des médias privés et publics devraient bénéficier de cette formation dans le cadre du programme de renforcement des capacités : 10 journalistes de la presse en ligne, 30 de la presse écrite et 30 journalistes des médias audiovisuels.

Frédéric Tianhoun
Kacet.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.