Vous êtes ici : Accueil » Actulités » Portrait » Bertin Bado :« Pour réussir, il faut investir »

Bertin Bado :« Pour réussir, il faut investir »

D 13 juin 2016     H 17:37     C 0 messages         Partager


Il a ses studios à Ouagadougou, ou il emploie 11 personnes à temps plein et plusieurs autres à temps partiel. Bertin Bado, monteur vidéo, puis réalisateur et producteur est l’exemple parfait du jeune entrepreneur burkinabè. Avec une équipe jeune et dynamique, il respire la bonne humeur au quotidien. Plaisanteries et éclats de rire animent ses bureaux.

42 ans et une mine de gamin, Bertin Bado du haut de ses 1m65 est un nom qui compte dans le paysage audiovisuel du Burkina Faso. Bon teint noir et corps athlétique sans pour autant être tout en muscle, Bertin est un travailleur perfectionniste. Ses employés le disent rigoureux et il ne rechigne pas à repasser après eux pour retoucher les vidéos qu’ils ont montées. En plus d’un monteur et d’une monteuse vidéo qu’il emploi, Bertin lui-même met la main à la pâte. Il travaille parfois toute la nuit jusqu’au lever du jour ; « C’est le meilleur moment pour pouvoir se concentrer et éviter les perturbations », aime-t-il expliquer.
PDG de la maison de production, Fantômes Prod. Bertin Bado est aujourd’hui à la tête d’un investissement de plus de 200 millions de francs CFA. Des ordinateurs, des caméras haute définition, une régie complète de tournage, des vidéos projecteurs de grande puissance, un matériel de sonorisation très sophistiqué, des décors de tournage et sa dernière acquisition, une grue de filmage, qui trône fièrement dans son studio d’enregistrement. « Pour réussir, il faut investir » ; c’est le leitmotiv de Bertin Bado ; il explique que c’est parce qu’il investit que Fantômes Prod. Continue de grandir, alors qu’il a commencé très difficilement.
Fantômes Prod. Existe depuis 2002 mais fonctionnait à l’informel, d’où son nom de Fantômes auquel il tient pour lui rappeler les moments difficiles. En 2005 en ayant réuni un investissement estimé à 1.500.000FCFA alors qu’il avait 32 ans, le jeune entrepreneur officialise l’existence de sa société, qui en 10 ans devient une marque d’excellence dans l’audiovisuel.
Des émissions télévisuelles comme « Des mots et des Maths », « « Les Mots parlent », « Ki’s », des films comme : « La fille à sa mère », « Les douleurs muettes », sans compter des centaines de grands reportages, spots et documentaires télé, sont réalisés par Fantôme Prod. , pour des chaînes de télévision nationales et internationales. « Honnêtement Fantômes Prod, ne connait pas la crise ; nous avons toujours du travail car les gens nous font confiance ». Et pourtant tout n’a pas été facile pour Bertin Bado, issu d’une famille burkinabè vivant en Côte d’Ivoire et comptant 09 enfants dont il est l’aîné, il a sût très vite se battre, lui qui est revenu définitivement au pays alors qu’il était un adolescent de 14 ans, le jour historique du 15 Octobre 1987, jour de coup d’Etat qui mettait fin à la révolution au Burkina Faso. C’est cependant à force de révolution personnelle et de sacrifices que le jeune Bertin Bado est passé du poste de monteur vidéo, à celui d’un des plus grands entrepreneurs de l’audiovisuel burkinabè, vers qui de nombreux professionnels se tournent pour bénéficier de son expertise ou de son matériel de pointe. Marié et père de 03 enfants, il ne manque aucune occasion pour louer la contribution de sa tendre moitié de femme à sa réussite. Elle représente sa boussole. Et quand on le voit arborant sa croix de catholique pratiquant et si débordant d’énergie, l’on ne peut qu’être d’accord avec la maxime : « Rien de bon ne peut se faire sans un minimum d’enthousiasme »


Kaceto.net

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

News

RSS 2.0   twitter   google   facebook   youtube

Agenda


Après Paris en 2016, Les Rencontres Africa 2017 auront (...)

Le 5è Sommet Union européenne- Afrique aura lieu du 29 (...)

Portrait

Page FaceBook

Tribune

Librairie

Genre

Météo

Meteo Ouagadougou

LA NEWSLETTER

PRESSE EN LIGNE

- Lefaso.net - Burkina24.com - A.I.B - SIG - aOuaga.com - Burkina Online


PRESSE ECRITE

- Le Pays - Sidwaya - Bendré - Journal du Jeudi - L’Evènement - L’Indépendant - L’Observateur - L’Opinion - Mutations - Labor - Le Reporter - Le Quotidien


RADIOS ET TELE

- TNB - Omega FM - Ouaga FM - BF1 - Radio nationale - Radio Salankoloto - Savane FM - Groupe Horizon FM - Radio Pulsar