Comment contribuer plus efficacement à la promotion de l’intégration régionale en Afrique de l’ouest ? A cette question, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a son idée : se doter de l’outil qu’est la radio. Le projet a été discuté le 9 décembre 2019, au cours d’une rencontre tenue à Abidjan, en Côte d’Ivoire, entre ministres et experts des pays membres de l’organisation.

Se doter de ses propres canaux de communication, notamment la radio, afin de promouvoir davantage l’intégration en Afrique de l’Ouest et plus largement sur le continent africain, c’est le projet initié par la CEDEAO au cours d’un rencontre tenue à Abidjan le 9 décembre 2019.
Selon plusieurs officiels dont les ministres nigérien et ivoirien de l’information, il s’agit de pallier le déficit de connaissances sur la Cedeao au sein des populations. Sur ce point, l’on peut effectivement convenir d’un constat d’ensemble : l’éloignement, voire le désintérêt des citoyens pour les organisations d’intégration sous régionales, régionales et continentales. Ces dernières sont perçues soit comme trop politisées soit comme trop technocratiques. Avec parfois, des décisions largement méconnues par la majorité des populations qu’elles sont pourtant censées servir.

Incompréhensions contre interrogations

Les populations de la communauté se posent à leur tour de nombreuses questions. Elles sont le plus souvent relatives à l’utilité de ces « ZER » zones économiques régionales, alors même que sur le terrain, la question de la libre circulation des personnes et des biens peine à être une réalité. C’est d’ailleurs le cas en ce moment entre le Nigéria et le Bénin. Et pour cause, la frontière entre les deux pays voisins, fermée depuis plusieurs mois par les autorités de Lagos, est l’objet de vives tensions.
En partant du principe que la radio reste le média le plus écouté en Afrique de l’ouest, la Cedeao espère à court terme pouvoir inverser la tendance actuelle. Si l’on en juge par les échos de la rencontre d’Abidjan, les participants ont accepté le principe du projet et sont prêts à lui accorder les instruments de gouvernance éditoriale nécessaires à son développement. Ce qui représente déjà un premier (bon) pas, en attendant que les autres suivent.
Créée en 1975, la CEDEAO regroupe 15 pays membres et est aujourd’hui un marché de plus de 300 millions de consommateurs.

Juvénal SOME
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.