Des individus armés non identifiés ont fait irruption, hier nuit, dans le village de Bonou, dans la province du Sourou, faisant des dégâts matériels au sein du Collège d’enseignement général (CEG), a appris l’AIB mercredi, de source proche de cette localité située sur la Route nationale n°10 (Tougan-Ouahigouya), à une trentaine de km de Tougan et à 15 Km de Kiembara.

Selon la source de l’AIB, les assaillants, au nombre d’une trentaine, arrivés sur les lieux, entre 22 heures et 23 heures, ont d’abord tenu en respect le gardien de l’établissement.

« Pendant que certains réclamaient l’élimination physique du gardien, d’autres voulaient qu’on le libère », rapporte la même source qui précise que le veilleur de nuit n’a été libéré qu’après avoir indiqué, sous pression, le domicile de l’intendant.

Celui-ci (intendant) aurait été maltraité par les visiteurs d’un autre genre qui ont ensuite mis le feu au bureau contenant les documents de l’établissement.

Aux dernières nouvelles, l’intendant a quitté le village de Bonou.

Cette attaque intervient au moment où le Burkina Faso, de manière sobre, est en pleine festivités du 59e anniversaire de l’indépendance du pays.

Le président du Faso, Roch Kaboré, dans son message à cette occasion, parlant du terrorisme, a indiqué qu’il ne doute pas de la « victoire sur les forces mal ».

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.